Mon meilleur souvenir de réveillon ? 2010 quand j’étais à peine séparé de mon ex tout en habitant toujours sous le même toit, que j’ai finis à 18/19 h de mon ex boulot, que je suis passé au Macdo (il ne restait plus rien a part une simple boite de nuggets de 9, vous vous rendez compte que le Macdo ferme le 31 au soir Oo ^^),  j’avais aussi acheté une bouteille de Fanta citron dans une supérette. J’étais seule, j’ai mangé mes nuggets, but un gin fizz et j’avais dormi bien avant minuit…

Chaque année, je cherche à faire la même chose, un repas que j’aime, un peu d’alcool (oui pas plus je n’ai jamais été bourré de ma vie et je ne cherche pas à l’être) et m’endormir avant minuit. C’est limite devenu un challenge chaque année (cette année plus que bien remporté d’ailleurs ^^).

horloge

Je n’ai jamais compris cette obsession de fêter le changement d’année, peut être parce que j’ai le souvenir d’une mère qui se mettait à pleurer à minuit devant l’émission de Drucker (ou je ne sais plus quoi) puis en me serrant bien fort me souhaitait tout le bonheur du monde, comme si un simple changement de chiffre allait changer ma destinée sans coup de pouce de qui que ce soit….

 

Malheureusement, on a rien sans rien. Pour ma part, l’année qui vient de se terminer m’a fait comprendre beaucoup de choses. Merci à vous : obstacles de la vie, amis à jamais perdu, remise en question continuelle, crises d’angoisse, dilemmes (bien souvent à la con), petit bonheur, victoire perso, superbe rencontre… Vous m’avez permis de commencer à comprendre qui j’étais (il est plus que temps à bientôt 28 ans), mes défauts comme mes qualités (je suis bien souvent peu égoïste et je vais apprendre à l’être un minimum pour éviter de me retrouver à nouveau dans certaines situations que j’ai pu connaitre en 2015).

Etre adulte, nous fait être blessé souvent, mais être adulte c’est aussi la possibilité de dire « Merde ».

Ce que je peux vous souhaiter ? C’est que vous trouviez des résolutions pour votre vie et non seulement pour cette nouvelle année. Que vous trouviez le bonheur, parfois en le cherchant, parfois en tombant dessus par hasard… Je vous souhaite aussi d’avoir la force de dire merde aux emmerdes et aux autres.

P.S : Je n’écris pas souvent perso, mais quand c’est les cas, soyez sûr que ça vient du cœur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Website